La cuisine ethiopienne

La cuisine éthiopienne est une tradition ancestrale qui se transmet de génération en génération. Alors que la plupart des pays détiennent une identité culturelle unique, l’Ethiopie quant à lui, en possède plusieurs. Mis à part son café traditionnel, sa gastronomie en fait aussi partie.

Autour des spécialités culinaires éthiopiennes

La diversité des recettes traditionnelles de l’Ethiopie suscite la curiosité de tous les amateurs de cuisine. On y vient pour son fameux Injera mais aussi pour d’autres plats typiques faisant la part belle à la cuisine ancestrale. L’Injera constitue l’incontournable recette traditionnelle et d’ailleurs, il s’agit d’une galette à la fois spongieuse et épaisse, sur laquelle sont souvent dressés les divers accompagnements. La recette est bien simple car l’injera est réalisé à partir d’une farine de céréales appelée tef. Pour ce qui est des plats disposés sur l’injera, on y met souvent des viandes et des légumes que l’on nomme war. On peut très bien choisir un accompagnement avec ou sans épices.

Ensuite, on parle aussi d’une autre assiette goûteuse et typique comme le Wat. Ragout agrémenté d d’épices tels que l’ail, la coriandre, les piments, le cumin, la cannelle et le gingembre (appelé le Berbéré). Le Berbéré peut aussi être la base de composition de divers plats éthiopiens. En fin, le niter Kibbe figure aussi parmi les grands classiques culinaires de l’Ethiopie qui est en quelques sortes du beurre mélangé avec les différents épices.

Découvrir une diversité de saveurs et de goûts

Par ailleurs, découvrir les autres plats classiques du pays permet aux voyageurs de tenir compte de la diversité des saveurs et des goûts et aussi de se faire une idée de la préparation à la base. Le Siga Teps est une assiette exécutée dans le respect de la tradition gastronomique éthiopienne. Il s’agit d’une viande grillée et parfois cuisinée dans du Niter kibbe, des légumes, des oignons et des herbes. Le Keffo peut aussi surprendre tous les papilles, c’est le fameux steak tartare du pays, en fin, le maheberawi est aussi à savourer dans la règle de l’art pour ceux qui apprécient les plats végétariens. Pour digérer le tout, on peut soit prendre du bun qui est un café traditionnel, soit, du tedj,  un vin de miel ou alors un verre de teja qui est une bière local.

Il existe de nombreux restaurants éthiopiens à Paris à découvrir avant votre voyage ou après pour éprouver la nostalgie de l’Ethiopie.