Animaux d'Ethiopie

Ethiopie est l’un des pays africains qui abrite un grand nombre d’espèces faunistique. Elles sont préservées dans des parcs nationaux, dans un milieu naturel où ils peuvent vivre en communauté et dans les meilleures conditions de vie. Leur conservation importe beaucoup afin que les générations à venir puissent aussi les découvrir et les valoriser.

Ethiopie : le paradis des animaux

Si vous envisagez de vous rendre en Ethiopie à la découverte des animaux endémiques de l’Afrique ou qui font le joyau ce pays, sachez que vous en croiserez pas mal tout au long de votre périple. L’Ethiopie est une terre enchanteresse, un paradis pour les férus de la nature et des animaux sauvages. Parmi les animaux que vous ne risquent pas de louper son les oiseaux, les lions, les babouins, les chacals, les gazelles, les grues, les nyalas… bref, il y en a plein et vous serez même étonnés de savoir qu’il existe plusieurs parcs nationaux en Ethiopie. Ces parcs abritent en leur sein presque toute une population d’espèces.

Le parc de Simien par exemple est le territoire des babouins, des renards et des ibex, tandis que le parc de Bale abrite des guibs, des nyalas, des chacals, des léopards, des renards rouges, des babouins également, des phacochères et des oiseaux comme l’ibis ou les grues. D’autres parcs vont aussi vous séduire avec les animaux qu’ils préservent dont le parc national d’Awash, de Mago, de Gambela et d’Omo.

Et si vous faisiez du safari en Ethiopie ?

Le safari est une sorte de discipline où la chasse est permise dans certains endroits. Mais il n’y a pas que la chasse, vous avez la possibilité de parcourir des terres les plus reculées d’Ethiopie en voiture et même de prendre des photos insolites. Certes, lors d’une expérience de safari, vous allez pouvoir assister à des grands spectacles en se rapprochant de plus près des lions, des guépards, des léopards, des zèbres, des antilopes, des buffles et même des autruches.

Les parcs nationaux sont donc de véritables escapades pour ceux qui n’ont jamais l’habitude de croiser des martins-pêcheurs ou des chacals. Ils peuvent aussi en apprendre davantage sur la diversité des ressources faunistiques dans ce pays.