Pays Konso

Le Pays Konso est un site aride du sud de l’Éthiopie, situé dans la Région des nations, nationalités et peuples du Sud, à environ 600 km d’Addis Abeba. Également connue sous le nom de Karati et de Pakawle, le site est le Centre administratif de la wéréda spéciale Konso de la Région des Nations, Nationalités et Peuples du Sud. Le Pays Konso qui se trouve sur la rivière Sagan, tire son nom de la localité même Konsos, un peuple qui vit dans la région. Les Konsos sont divisés en neuf clans et vivent notamment au sud-ouest de l’Éthiopie et au sud du lac Abaya.

Appelés aussi les Karate, Conso et les Af-Kareti, ils cultivent surtout le coton et des variétés de millet. Les grains de ce dernier sont moulus par les femmes uniquement, puis cuisinés en galettes. Ces dernières constituent l’aliment de base des Konso. Les Konsos sont un peuple d’agriculteurs sédentaires c’est l’une des raisons pour lesquelles chaque famille détient certains biens comme les têtes de bétail et la parcelle de terrain. 

Les villages Konso
  1. Les villages Konso

    Les villages Konso
  2. Paysage culturel du pays konso

    Paysage culturel du pays konso
  3. Autour de Konso

    Autour de Konso

Ayant encore une culture ethnique très ancrée, le peuple Konso parle le konsigna. C’est une langue couchitique proche des langues oromos. .

Le paysage culturel du Pays konso est classé par l’UNESCO sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité (World heritage) depuis 2011. D’une superficie de 55 km2, il est caractérisé par de vastes terrasses en pierre et des fortifications destinées à combattre l’érosion des sols dans une région de hauts plateaux arides au relief accidenté. Les communautés konso ont préservé ce paysage au fil des générations, depuis plus de 400 ans et se sont adapté à un environnement aride, sec et hostile. .

Dans cette région pousse le Moringa appelée l’Arbre de vie. Cette plante miraculeuse possède d’innombrables bienfaits : trois fois plus de potassium qu’une banane, quatre fois plus de vitamine A que les carottes et plus de vitamine C qu’on trouve dans les oranges. .

Vous devez savoir une chose dans le cadre de votre périple en Éthiopie : Dans le Nord et le centre du pays, les gens se font photographier avec plaisir et volontairement, bien qu’il faut bien sur leur demander l’autorisation. Mais dans le sud de l’Éthiopie c’est diffèrent, les photos se paient et ça coute entre trois birrs et 8 birrs. Surtout il ne faut jamais prendre une photo sans l’autorisation des personnes photographiées.